5 déc. 2012

Entreprise 2.0 : Les Achats 2.0


L’entreprise 2.0 ou « Social Business » bénéficie de gains non négligeables lorsque l’interne et l’externe sont liés et que les connections traversent l’organisation.
Une des directions à la frontière de l’entreprise est les achats. Comment pourrait s’organiser le travail d’une direction achat 2.0 lors d’un projet ?

Hypothèse : la direction achat est indépendante des autres directions qui sont des directions «clientes ». Ce sont ces dernières qui détiennent le budget.


Initialisation du projet :
Toute l’élaboration du projet entre l’équipe cliente et l’équipe achat se fait dans un espace communautaire dédié au projet (Communauté projet Achat/Client). La construction du cahiers des charges, l’élaboration du planning, le budget et sa répartition, et autres éléments sont partagés entre les divers acteurs internes.

Cette communauté sera dédiée aux équipes internes tout au long du projet pour le suivi des délais, des coûts  et informations qui ne peuvent être partagés avec les « partenaires externes »

Appel d’offre :
La technologie aidant, il est aujourd’hui plus aisé de "faciliter le travail avec des collaborateurs externes à l’entreprise [...] " et donc de favoriser la conversation et les interactions autour des contenus avec les parties externes à l’entreprise 
Il est donc possible d’avoir des communautés Achat/Fournisseur (privées pour cause de confidentialité) qui seront le lieu des échanges de négociations et de tout élément confidentiel liés aux fournisseurs.

A la fin des divers appels d’offres liés au projet, une communauté regroupant les fournisseurs retenus, l’équipe client et l’équipe achat peut être créée. (Communauté Projet externe)

Pendant le projet :
La communauté interne Achat/Client sera dédiée tout au long du projet au suivi des délais, des coûts  et autres informations qui ne peuvent être partagés avec les « partenaires externes »

Toutes les questions techniques, les avancements du planning commun, sont partagés entre l’ensemble des acteurs dans la Communauté Projet externe.

Après le projet :
Apres ce projet un travail de capitalisation et d’application de gouvernance est nécessaire :

Les communautés liées au projet seront clôturées (et archivées) à la fin de projet  après une capitalisation des échanges. En termes de transparence il est possible d’extraire et partager les données qui étaient accessibles aux partenaires avec eux.

Les communautés privées  Achat/Fournisseurs
Ces communautés peuvent rester ouvertes car il s’agit d’une communauté de suivi et de gestion du fournisseur.  


Quels bénéfices ?
  • Pour le projet et ses acteurs
- Les avancées d’un fournisseur sont suivies par les autres fournisseurs et les équipes projets
- Agilité sur le projet : tout incident est connu par tous et permet à chacun de s’ajuster rapidement.
- De possibles échanges favorisant une "innovation" lors du projet : pousser une idée de service non évoquée initialement, proposer de nouveaux mode de fabrications...
  

  • Pour la direction achat et l’entreprise 
- Capitalisation : Une capitalisation de l’ensemble du projet qui peut être nécessaire en cas de projet similaires : process du projet, les difficultés, les dérives de planning, de couts… mais aussi les réussites, les points forts des partenaires

- La « mise en place de prémisses » de Social Learning : Tous les acteurs vont pouvoir apprendre pendant le du projet.
o   Les équipes clients sur le fonctionnement des achats et la gestion de projet
o   Les équipes achats sur les questions techniques et donc de devenir progressivement plus pertinent  sur ce type d’achat
o   Les fournisseurs sur les façons de corriger les possibles incidents (et donc de capitaliser sur leur savoir)

- Un suivi des fournisseurs : le suivi « permanent » et la capitalisation des échanges sur divers projets avec le même fournisseur permettent d’établir une plus grande connaissance mais aussi une relation de confiance.

- Des gains productivité : 

         o Mesurables tels que la diminution du coût de passage d’un commande, la diminution des délais de projets, le temps consacré par les acteurs à la gestion du projet et aux workflows de validation... 
         o Qualitatifs mais non moins négligeables et qui sont surtout à moyen terme tel que faciliter la compréhension du travail et des méthodes de chacun, favoriser la création de liens de confiance entre les équipes internes mais aussi avec les fournisseurs.


Quels piliers ? 


- La confiance : la confiance qu’il faudra accorder à l’ensemble des acteurs : accepter d’ouvrir des communautés vers l’externe et gérer l’ensemble du projet sur ce principe.

- L'ouverture : Toute cette démarche peut être optimisée en intégrant d’autres acteurs. Lier les communautés Achat/Fournisseur avec la Qualité, la Comptabilité pour les paiements… permettra de fluidifier voir repenser les process existants. 

- Intégration : Les applications métiers doivent être intégrées. Par exemple, toute validation de passage de commande saisi dans une application achat doit remonter dans la communauté du projet, dans la communauté Achat/Fournisseur, mais aussi automatiquement dans les tableaux de bords liés au projet (dépenses, délai…)


Et si le doute persiste pour ouvrir des communautés aux partenaires externes, rappelez-vous que l’entreprise 2.0 n’est 2.0, que si elle pratique ces usages avec ses collaborateurs, ses clients mais aussi ses partenaires externes.



Autres bénéfices possibles pour une communauté au niveau de la direction achat d'un groupe :
- Trouver une expertise sur un type d’achat ou sur un fournisseur sur l’ensemble du groupe
- Capitaliser sur l'ensemble des projets
- Offrir une base prix de référence unique pouvant être consulté par tout acheteur (générer d’autres gains non négligeables)
- Suivre l’évolution d’un projet particulier avec un « reporting » accessible en temps réel pour tout manager


3 déc. 2012

Liens de la semaine ... ou presque


RSE / Mail



Entreprise 2.0 / Social Business
"Make employees your Social brand Ambassadors"
"Use Social Media to Build Emotional Capital"
"Management 2.0 : Innovation across the enterprise" 
"Is midlle management blocking your social business transformation"

26 nov. 2012

Liens de la semaine... ou presque


RSE / Intranet

"Exploiter des réseaux sociaux en interne, est ce pertinent ?"
"Vers une adoption massive des outils de collaboration, oui, mais lesquels ?"
"Le RSE ou la Réelle organisation Sociale des Entreprises"
""Traditional" vs "social" Intranet : the war is over without a shoot being fired"


Entreprise 2.0 / Social Business

"Social Business et Boudhisme"
"Du "contrat social" au "contrat managérial" vers un management 2.0"
"Au fait, c'est quoi le but"
"Hyperconnectivité en entreprise, quelles sont les perspectives?"
"My take on the state of Enterprise 2.0"
"The Poor State of Enterprise Social Business"
"Social Business is a Contact Sport like Rugby" 
"The Second Phase of Social Business Evolution"
"Stop Collaborate Listen and Be Real"
"Social Business for organizational survival"
"The Risk of No Investing in Collaboration"
"The Six Pillars of Social Business"
"Enterprise 2.0 Innovate : Beyond Adoption to Social Process Transformation"
"Social Analytics is not only for Social Networks" 
"7 tips to make social media productive"






















20 nov. 2012

Social Business : Les organisations se transforment


La dernière étude d’IBM « The Business of Social Business : what works and how it's done » met en avant les 3 domaines où les organisations peuvent créer de la valeur via une approche "Social Business" selon 1161 organisations sondées :

  •     Créer de valeur à partir de  l’expérience du consommateur
  •     Faciliter la productivité et l’efficacité des collaborateurs
  •     Favoriser l’innovation




En « interne » cette recherche de valeur passe par 3 grands objectifs
A noter que seuls environ 30% des interviewés ont des approches « le Social Business » dans l’organisation.
  •      Savoir où se situe la connaissance et rendre l’organisation transparente.
  •      Trouver et créer des expertises
  •      Collaborer avec l’extérieur


  1.  Faciliter la transparence et savoir où se situe la connaissance

Sur ces interviews, 2/3 mettent en place la possibilité pour l’utilisateur de trouver de l’information rapidement, et 80% ont comme perspective de pousser ces usages dans les 2 ans à venir.
Les bénéfices possibles sont notamment :
    - Réduire le cycle de développement du produit et augmenter la satisfaction client
   - Réduire les délais de projets
   - Améliorer le fonctionnement interne et ainsi diminuer les coûts


  2. Trouver et créer des expertises

Il est nécessaire qu’en interne les compétences des collaborateurs s’acquièrent plus rapidement et avec des éléments différents de formation, afin de répondre à la rapidité du marché.
Le Social Learning répond à ces besoins en favorisant l’apprentissage formel et informel de facon continue. Les moyens de cet apprentissage passent notamment par de la conversation autour des éléments de formations, la création de communauté d’apprentissage favorisant l’échange entre pairs, l’utilisation de méthodes ludiques tels que le Serious Game ou la Gamification et bien sur le suivi du niveau de connaissance atteint.
On retrouve ici le principe selon lequel, augmenter le bénéfice individuel de chacun (le fait d’apprendre plus ou autre chose d’utile est un bénéfice personnel) permet d’augmenter le bénéfice collectif : l’augmentation du savoir individuel fait croître le niveau de connaissance de l’entreprise et la rend plus apte à répondre à de nouvelles difficultés.


  3.   Collaborer au-delà de l’entreprise

Les interactions entre l’entreprise et le consommateur apporte un gain à l’entreprise en lui permettant d’être plus proche/ rapide de ses clients.
Dans la cette logique favoriser la collaboration en dehors de l’entreprise en intégrant les consommateurs mais aussi les fournisseurs ou autres talents et acteurs externes est un gain recherché par les entreprises.



Ces objectifs sont atteignables via 3 étapes :
  • Technique : Fournir un outil simple, ergonomiques facilement adoptable
  • Management : Incorporer ces éléments sociaux dans le travail quotidien        
  • Analytics : Définir les données pertinentes et correspond à des gains pour l’entreprise

Un des éléments clés étant bien sur un management favorisant et développant ces pratiques
1. en donnant un sens à cette dynamique.
2. en apportant les fondamentaux notamment aux utilisateurs finaux. 



Innovation interne


Même si les attentes en terme d'innovation sont bien logiquement externes, la capacité de l'entreprise à innover dépend également de sa capacité à récolter les donnés externes pour les exploiter en interne.




Le rôle du Community Manager interne est alors prépondérant. Ses 4 grandes missions sont :
Promovoir la communauté
Former les utilisateurs à l’outil
Faciliter les interactions entre les membres
Dégager les bénéfices de la communauté


Quels que soient les "supports" utilisés en interne (communautés, boites à idées...), il est recommandé de mettre en place des actions  de motivation ou de communication afin de faciliter le partage et l'engagement des collaborateurs dans ces démarches. 



Conclusion 


1. Introduire ces pratiques sociales reposent 3 facteurs clés :

  • Identifier au niveau des process de l’entreprise les métriques relatifs  aux activités sociales et à leurs bénéfices pour mesurer les apports de ces pratiques. 
Même s'il ne s'agit pas de définir obligatoirement un ROI, mesurer la valeur ajoutée de ces usages est nécessaire. Il peut s'agir de coût de gestion interne  comme le coût de passage d'une commande et sa diminution liée à des pratiques sociales (ROI) ou bien la mesure du climat social de l'entreprise qui non calculable mais ayant des conséquences positives pour l'entreprise 
  • Définir les risques liés à ces pratiques sociales (réglementaires, sécuritaires, e-reputation….)
Les risques sont de diverses natures et aussi bien internes qu'externes. Il peut s'agir des risques liés à la sécurité de l'information, les risques de prise de position sur les médias sociaux des divers acteurs et donc d'e-reputation, des pratiques réglementaires des divers pays pour une organisation internationale... La plupart de ces risques pourront notamment être fortement diminué par une gouvernance (et la conduite de changement) adaptée aux pratiques et aux besoins de l'entreprise
  • Conduire une transformation  de l’entreprise (Change Management) afin de faciliter de développer ces usages dans l’organisation (collaborateur, middle management, top management).
Ces usages et la mise en pratique de ces usages reposent sur une évolution de l'entreprise tant dans le comportement des acteurs que dans les process métiers. Cette évolution nécessite un support important pendant de longs mois et à tous les niveaux de l'entreprise.


2. Les opportunités liées au "Social Business" sont nécessairement des actions mixant externe & interne, ce que rappelle notamment "The 2013 Social Business Marketing Manifesto"

 "They sit across the entire organization. And so, in order to become a social business, marketing leaders are realizing that they need to ignite their company to create great content.
They need their employees to become content creators, to build their personal brands and to influence the influencers of their customers"

3. Même si les bénéfices de ces pratiques sont maintenant reconnues, les organisations investissent mais restent frileuses se rendant compte du chemin nécessaire lié à l'obtention de ces bénéfices. La plus grande partie se limitent à avoir des actions sociales (et non obligatoirement des stratégies) avec le consommateur.


Compléments :

Les infographies ci dessous reprennent les principaux éléments chiffrés de l'étude







 62% des interviewés pensent augmenter leurs dépenses dans les 3 ans



 75% des entreprises estiment être insuffisamment préparées au changement culturel

















Source: flickr.com via Olivier on Pinterest








17 nov. 2012

Liens de la semaine...ou presque


RSE / Intranet / Mail

"Social Business : pourquoi veulent ils tuer l'email ? "
"Réseaux Sociaux d'Entreprise : vers plus de maturité"
"Intranet et RSE même combat : intégrer et changer de culture !"
"La gamification, nouvel eldorado des RSE?"
"Tous les logiciels métiers socialisés en 2020 ?"



Entreprise 2.0 / Social Business

"Social Business : les résistances les plus fréquentes chez les managers et comment y répondre?"
"L'influence : un cache misère qui montre qu'on ne comprend rien à la valeur"
"Usine 2.0 : comment le digital va revolutionner l'industrie"
"Making Enterprise 20 work - literally"
"The Coherent Organization"
"Entering into the future of Social Business"
"The Four Types of Collaboration deployments"
"Four Tips to building collaboration in any organization"
"3 Big Social Business Implementation Challenge"
"The Social Business Imperative"
"From top-Down to Bottom Up knowledge management"

RH
"Transformation Digitale : le rôle des RH"
"4 more reasons why Human Ressources Must Become the Control Center for any Social Business Enterprise 2.0 Transformation"
"The art of Learning : Why engagement  is everything"
"The training world is changing"
"Let the Gamification  Begin"





















12 nov. 2012

Liens de la semaine ... ou presque


RSE / Mail

"Communication interne et réseau sociaux d'entreprise"
"Penser le réseau social d'entreprise au delà de l'application logicielle"
"Réseau Social d'Entreprise : gardez l'esprit ouvert"
"I Banned All Internal E-Mails at my Company for a Week"
"L'#email m'a tuer 3/3"
"Collaboration and Cmmunications on the Intranet"


Entreprise 2.0 / Social Business

"Comment les équipes collaborent à distance avec succès"
"Social Business : d'abord une question de méthodes pas de routines"
"Le monde digital, une révolution pour l'organisation des entreprises"
"Que penser d'une entreprise qui méprise ses produits?"
"The Enterprise Social Software Measurement Pyramid"
"So many good reasons to be social in the enterprise"
"When Social Networks and Social Analytics Intersect"
"Synthesis in the Collaboration Flow : Why Process Matters"
"Banning Non-Work Related Content : One of the  Biggest Mistakse your Company Can Make"
"How Do You Build A Thriving Comunity ?"
"Collaboration is about people and process"
"The Future of Enterprise Collaboration"

RH
"Le DRH hommes des réseaux sociaux et humains"
"Il est temps de reinventer le site de recrutement"
"What is Learning's role" 























Source: scoop.it via Olivier on Pinterest



6 nov. 2012

Collaboration, Social Business & Bénéfices - Infographies


L'éditeur Clinked a publié sur son blog, l'infographie présente ci dessous.

Les principaux éléments que je retiens :  

- 75% des organisations pensent que les solutions collaboratives seront importantes d'ici 1 an (86% d'ici 3 ans).

- 96% des échecs en entreprise seraient dues à un manque de communication. 

- 59 % des managers manquent une information utile chaque jour.

- 9 heures en moyenne sont passées (perdues) par les collaborateurs chaque semaine à la recherche d'informations.

- 20% des travailleurs européens passent environ 10 heures par semaine en dehors du lieu de travail

- Les organisations ayant implantées des solutions collaboratives
   - ont augmentées leur productivité de 12, 5% 
   - 74% constatent un accès plus rapide au savoir 



Tous ces chiffres sont certes positifs. La seule ombre au tableau est 
 - qu'il ne faut pas limiter ces résultats au simple fait de mettre à la disposition des utilisateurs une plateforme collaborative. 
 - que les gains significatifs ont été obtenus en réussissant à créer un lien entre l'interne et l'externe.
-  que les éléments fondamentaux sont la volonté et la capacité de l'entreprise à évoluer.

Chercher à obtenir des résultats identiques sans vouloir :

- Modifier les modes de travail,
- Renforcer les liens entre les divers acteurs 
- Repenser aux flux et à l'accès à l'information
- Revoir les rôles et les fonctions des managers et des collaborateurs
- Initier de nouvelles pratiques de reconnaissance et de motivation (l'engagement)
- Intégrer les outils collaboratifs dans "le travail quotidien",
- ....

et donner du sens et de la cohérence à tous ces changements sera un chemin qui risque d’être sans arrivée.



 Comme le montre le cas pratique en bas de l'infographie et la seconde infographie (publiée par Mickael Brito), après ce long périple, de nombreux bénéfices apparaîtront....  












Sources :
"The State of Online Collaboration for Business"
"Today Social Business"


29 oct. 2012

Liens de la semaine... ou presque


RSE / Intranet

"Pourquoi trop de projet de réseaux sociaux d'entreprise échouent dans les 6 mois ?"
"Réseaux sociaux d'entreprise : s'ouvrir vers l’extérieur"
"Comment mesurer le ROI des réseaux sociaux d'entreprise"
"5 tips for building a succceful internal social network"


Entreprise 2.0 / Social Business

"Finissons en avec la règle des 90/9/1"
"Au delà du social (1 ère partie) : la prise de décision"
"Social Business, la fin de la "mécanisation" des esprits?"
"A path to community maturity"
"They Buildt it, but Employees Aren't Coming"
"Ford 's Social Business Success"
"It takes time to be social"
"Digital Workplace Manifesto"
"Tweet Jam Recap : The evolution of entreprise Collaboration #socbizchat "
"Can You Create a Collaborative Organization Without Technology?"
"Enterprise collaboration,  what does look like?"
"5 Ugly Pothotes on the Road to Social Business Excellence"


RH
"Nouvel Horizon RH : Entretien avec Alexandre Pachulski"
"Rejet de la verticalité et nouvel ordre 2.0"
"Qu'est ce que le social learning ? Deuxième partie : l'expérience organisationnelle"
"3 Steps to help in Upgrading HR's Role in Enterprise 2.0"

























15 oct. 2012

Liens de la semaine... ou presque


RSE / Intranet 

"On ne mesure pas l’intérêt d'un réseau social d'entreprise à la quantité d'information produite"
"Les réseaux sociaux d'entreprise : grandeur et décadence"
"The HR Intranet"
"Intranets : Your Not-So-New Collaboration Frontier"
"Interaction #intranet conference review"


Entreprise 2.0 / Social Business 

"Pourquoi il faut utiliser la gamification avec précaution"
"Social Business, non parce que c'est utile, mais parce que c'est rentable"
"Community management interne ou externe : deux réalité pour un même métier"
"RH 2.0 : gestion des talents et des compétences"
"Leadership et Innovation : Le nouveau rôle du leader dans un environnement en réseau"
"The State of Social : A State of Maturity"
"Adopting entreprise 2.0 : an iterative approach"
"Management 2.0 et worker engagement"
"Why Community Management Is Not a Fat Diet"
"Collaboration Use Case for Executives"
"Technology Will Only Solve 1/3 of your Social Business Problem"
"The People's Portal : Of the people and For the people"
"E20 and HR are talking different languages"

  Change Management
"The revolution starts within"
"Leading Change With Despite Inconvienent truth"
"Psychologie du changement : les Etapes du Changement et le Modèle FRAMES"
"Les 4 piliers du management collaboratif"










What is the Enterprise Social Graph? from tibbr on Vimeo.